Combles : comment les transformer ?

Vous souhaitez exploiter la place perdue dans vos combles ? En fonction de l’architecture, il existe plusieurs solutions. Des entreprises spécialisées dans l’aménagement de ces derniers sauront également vous conseiller. Mais avant toute chose, pensez à demander un permis de construire ! C'est le Graal pour créer de la surface habitable.

Modifier la charpente

C’est certainement la solution la plus simple. L’idée ? Remplacer les pièces de bois obstruant l’espace, comme les poinçons et contrefiches, par des éléments moins encombrants. C’est valable pour une charpente traditionnelle. Pour une charpente industrielle, avant de supprimer certaines fermes, il faudra renforcer le plancher de mur à mur pour le rendre indépendant du plafond et éviter qu’il ne se fissure. Ensuite, on isole, on remet le sol de niveau, on cloisonne si besoin et on installe l’électricité et le chauffage. Côté administratif, nul besoin d’obtenir un permis de construire si la surface n’excède pas les 20m2 et que le volume et l’aspect extérieur ne sont pas modifiés. En revanche, pour la pose de fenêtres de toit, il faut demander une autorisation de travaux.

Miser sur la surélévation

C’est la solution si vous n’avez pas suffisamment de hauteur sous plafond. Appelée également rehaussement du toit, cette option s’avère plus lourde et plus coûteuse qu’une simple modification de charpente. Néanmoins, ce type de travaux reste rentable, car votre surface habitable augmente à moindre coût. Avant de se lancer, de nombreuses conditions et autorisations doivent être rassemblées. Permis de construire, projet de toiture conforme avec les règles des codes de construction de l’urbanisme… Si l’habitation est localisée dans un emplacement classé site historique, il faudra contacter les architectes des Bâtiments de France. Enfin, cette solution ne peut être réalisée pour n’importe quel habitat. Seul un ingénieur spécialisé pourra déterminer la faisabilité des travaux.

Changer la pente du toit

Aménager ses combles oui, mais cela n’est pas toujours possible, notamment lorsque la hauteur disponible est trop faible. En changeant la pente de sa toiture, il est alors possible de récupérer l’espace nécessaire - la hauteur minimum étant de 1,80 m - pour créer une ou plusieurs pièces supplémentaires. En installant une nouvelle charpente avec un angle de toiture à 45°, la couverture sera plus élancée. Cela est possible si votre toit comporte une pente faible ou qu’il ne forme pas d’angle ! Dans certaines régions, il n’est pas toujours permis de modifier l’angle d’une toiture. Attention aussi à ne pas dépasser la hauteur maximale. Sachez aussi que si vos tuiles ou ardoises sont en bon état, elles seront déposées et installées sur la nouvelle charpente.